Internat Susaka

Alors que l'existence des monstres vient d'être découverte, ces derniers sont chassés par la plupart des humains. La majorité se réfugie à l'internat Susaka...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Dim 7 Oct - 1:19


Mungo Blutarch


❝ Une vie ❞

Nom: BLUTARCH (ça se prononce Blou.Tar.k )

Prénom : Mungo

Race : Incubes

Age : (APPARENCE) 19 ans (RÉEL) 182 ans

Nationalité : Euuuuh... Je viens de l'Antarctique ¬¬ *dit n'importe quoi*

Pouvoirs/Armes : En tant qu’ Incube vacciné et diplômé, j'ai le pouvoir de contrôlé les pensées des femmes pour qu'elle deviennent mes esclaves. Cependant, mon pouvoir ne peut être activé si je n'ai pas de roses sur moi. Sinon, il s'agit seulement de ma volonté pour que mes (chanceuses) victimes me tombe dans les bras.

Objets préférés : Mes roses...

Phrase ou expressions préférer: Maintenant une question de protocole. Pour passer je vous présente mon cul ou bien ma queue ? Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.




    ❝Parce que tu es doux ou violent, tu vas tout nous dire. ❞

    Mungo peine à avoir un caractère stable dû à sa nature d'incube.
    La majorité de sa personnalité est en accord avec ce qu'il était autrefois, avant qu'il devienne un Incube. Depuis le moment où il s'est transformé, il n'a presque pas changé sa mentalité; celle qu'il garde depuis 1830. Sa façon de penser est souvent décaler de la réalité. Quand il parle a quelqu'un c'est avec toute une cérémonie qui pour lui semble la chose la plus naturelle du monde. Il est extrêmement poli pour nos standard d'aujourd'hui et s'adresse aux gens avec le plus grand des égards comme n'importe lequel gentleman de son époque. Avec les dames c'est encore plus flagrant. Avec elles, il a la langue bien pendu et aime plus que tout complimenter les femmes sur tout sorte de chose, lui physique, leur personnalitée,etc. Cependant, en retour, il s'attend bien à recevoir quelque chose. Mungo devient même encore plus harcelant avec les femmes qui se foute le lui. Bien que cela ne lui ai pas arrivé souvent, il déteste s'apercevoir que même son charme à des limites.
    ---
    Cependant, cette personnalité plutôt « normale » n'est pas seule. Durant quelques jours du mois, Mungo n'est plus du tout le même. Pour faire court, il se met en mode chasse et dégage quelque chose d'attirant. Bien sûr, même hors de ses jours particuliers, Mungo chasse le femmes, mais d'une manière plus soignée, plus séduisante. Alors que là, il entre presque dans ce que les biologiste apelerai une phase de chaleur. Bref, il se met à devenir plus entreprenant. Il devient soudainement beaucoup plus bavard avec les femmes et plus attiré par elles. Mungo ne résiste pas à la tentation de profité de la beauté des femmes... Il devient menteur, profiteur et manipulateur. Bref, il agit en dépravé et ne pense qu'aux femmes.
    ---
    Le côté bon de Mungo avait disparue à un moment donner de sa vie. Maintenant qu'il l'a retrouvé, il essai de combattre de côté pervers en s'embarrant dans sa chambre pour évité de faire trop de dégâts.




❝Parce que tu à un corps, montre nous ton talent de description. ❞


Mungo a tout ce qui faut pour plaire, et il le sait. Des épaules larges, une charpente solide et des muscles athlétiques sont soutenue par des jambes fuselées. Il est fort et soulève jusqu’à son propre poids.Avant de se transformé, ses cheveux était noirs-bruns. Maintenant, il sont violet aux reflet bleuâtres qui lui arrive a peu près au milieux du cou, qu'il attache parfois avec un ruban violet, car les messieurs de son époques portaient se genre de chose dans leur cheveux. Il lui reste cependant quelques mèches noirs qui n'ont pas complètement disparues de sa chevelure ondulé.
Son regard est heureux, parfois triste. Ses yeux sont grisâtre, teinté de violet ce qui lui donne un air perçant mais un peu étrange. Ses cils également sont violets. Pour ce qui est de son visage, on aurait dit qu'il fut taillé au couteau. Cela lui octroie un faciès dur mais lorsqu'il sourit de ses dents blanches et droites c'est le plus tendre visage qui sois.
Comme tout les Incubes, il a une paires d'ailes dans le dos qui ressemblent à celles de chauves-souris. Elles sont noires et osseuses, mais fragile comme du papier de soie. Elles ne lui permettent pas de parcourir de longues distance, seulement de planer pour une courte période, et c'est pourquoi elle sont toujours cachées . Normalement, ses ongles seraient pointues mais il préfère les taillés pour que cela ressembles moins à des griffes.
Complètement à côté de la mode et de la façon de s'habiller actuelle, il porte encore les vêtements de son époques. À son cou est attaché un jabot bleu orné d'une rose bleue, ses favorites. Sa chemise est recouverte d'un gilet blanc, puis d'une veste à grandes basque et à large revers. Il porte un long pantalon en toile bleu qui lui couvre les 3/4 des pieds et sont munie de guêtres pour y mettre les pieds. Parfois il porte sa redingote bleu et ne sort son chapeau haut-de-forme qu'en d'occasions très spéciale!
----- Le monstre -----
Son apparence d'Incubes est beaucoup plus repoussante et il déteste se voir dans un miroir lors de ses phases de chaleur. Lors de ces quelques jours sont sa formes démoniaque, des cornes se mettent à lui pousser sur le crânes. Des cornes noire et luisante d'environ dix centimètres de haut. Ses yeux gris deviennent rouge et le blanc de l'oeil ,sanguin. Sa langue devient pointu comme celle d'un lézard et quelques une des ses dents. Ses ailes de chauve-souris deviennent plus robuste et plus endurante. Il devient aussi beaucoup plus silencieux sur pattes se qui est un avantage quand on est un Incube.



❝Toi aussi tu es né. Raconte nous ce qui s'est passée par la suite. ❞


ACTE 1

Mungo Blutarch est né dans les années 1830, en Grande-Bretagne, dans le comté du Kent, près de Canterbury. Ses parents étaient des domestiques qui avait été engagé par la famille bourgeoise, les Cornwalli, qui vivait dans le Château de Sissinghurst. Un très vieux château datant du Moyen-âge, mais qui avait été transformé en manoir plus moderne avec assez des chambres et des quartiers pou loger tout les domestiques. Son père s'occupait du jardin du manoir et sa mère donnait des leçons de couture à la petite jeune fille des Cornwalli, à peine plus jeune que Mungo, mais en qui lui n'avait aucun intérêt.
Ses parents on choisi de l'appeller Mungo, car ils rêvaient un jour de s'installer en Australie, puisque ce nom y était très courant à l'époque pour les jeunes petits garçons.
Enfant, Mungo était tête-en-l'air. Il oubliait toujours ses leçons et avait du mal à se concentrer sur le travail en usine. Car il était courant que les enfants travaillent dans ce genre d'établissements. Et lui bossait pour un compagnie fabriquant des pots en verres pour conserver les aliments. Mais il dû cesser ce travail car il était beaucoup trop dangereux. Ses parents l'ont forcé à quitter son travail lorsqu'il avait reçu un morceau de vitre brûlant en plein dans la cuisse.
Mungo, qui détesta profondément ses parents durant un moment, se morfondait de ne pouvoir rien faire de ses journées. Mais ce problème finit par se régler quand son père l'initia au jardinage. Mungo aimait l'idée de se promener dehors et de rendre le jardin toujours plus beau. En plus, c'était juste assez bien payé pour lui. En grandissant, ses parents prirent leur retraite, puis Mungo devient le maître jardinier du Château de Sissinghurst, une fois devenu adulte.
-----------------------------------------
Si nous revenons à la petite jeune fille des Cornwalli a qui la mère de Mungo enseignait la couture, nous pourrions dire bien des choses. Selon nos standards de beauté aujourd'hui, elle ne ferait sûrement pas parti de la catégorie de fantasme que ce font la plupart des hommes. Mais pourtant en ce temps là, c'était une véritable beauté une fois adulte. Le corps longiligne et filiforme, sans formes féminines trop développées, une gorge et un visage blanc surpoudré donnant presque un air maladif,une toute petite bouche rouge en forme de coeur, des grâces délicates, une douceur toute féminine, une démarche lente et gracieuse. Elle était si fragile que le moindre coup de vent la ferait perdre pieds.
Ce type de femmes étaient de véritables déesses. Tout les hommes des environs du château la voulait pour femme. Mungo y compris. Persuader d'en être éperdument amoureux comme tout les autres prétendants à la main de la jeune fille, il lui apportait toujours les fleurs les plus jolies et chaque soir déposait une rose sur le pas de a porte de la dame. Mungo était amoureux,romantique, mais profondément idiot et aveugle. Dans son coeur, il était persuadé qu'elle tomberait follement en amour avec lui, alors qu'elle l'avait toujours ignoré ou seulement dis bonjour et discuter un peu. Mais sa tête savait qu'il ne pourrait jamais l'épouser en juste noces, puisqu'elle était bourgeoise et lui jardinier. Mais Mungo était jeune et stupide.
------------------------------
Et sa stupidité lui valu un jour très cher. Fatiguée d'être harcelée de bouquets de roses de la part de Mungo, elle le renvoya de son poste. Ce dernier fut jeté à la rue avec ces parents.

«De tout façon,vous étiez le pire jardinier que j'ai vu de ma vie» lui avait-elle dit au pas de la porte «Vous me répugnez avec vos mains sales. Et vous qui croyiez que vous aviez une chance avec moi»

Elle lui claqua la porte du manoir de Sissinghurst au nez et s'en fut tout. Mungo, qui n'avait jamais rien fait d'autre de sa vie que de jardiner devait maintenant loger ses parents, ainsi que lui même, Dieu sait ou. Tous,avec leur maigre budget, prirent la route de Dunwall; ses parents voyant leur beaux jours s'envoler devants leurs yeux, et Mungo se sentant sombrer dans la douleur.

Cependant à Dunwall, ils ne trouvèrent rien. Rien qu'une ville surpeuplé par l’industrialisation et de gens refusant l'entrée à d'autres habitants. Ils trouvèrent aussi les très peu chaleureux égouts de Dunwall, mais qui leur faisait office de résidence pour le moment, avec bien sûr d'autres gens n'ayant pas pu trouvez d'habitation. Et même,les appartements eux-mêmes n'étaient pas vraiment mieux... Soit ils étaient moisi jusque dans les fondations, soit la suie du charbon présent dans l'air tapissait les murs.
Sans parler des rats qui transmettaient toutes sorte de maladies écoeurantes.

Mungo ne pu pas trouvé du travail. Les usines étaient remplis à craquer. Quant aux jardins, il n'y avait même pas d'espace vert dans la ville. Il en était même réduit à voler de la nourriture. Mais il allait souvent à l'église. En espérant que Dieu entende un jour ses prières. Cependant, plus le temps passait, plus les égout de Dunwall devenait sale et insalubre avec le nombres d'habitants toujours croissant.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Près de 6 mois sans améliorations, Mungo cessa d'aller à l'église. Dieu n'écoutait pas ses prières. Dieu aime les pauvres, mais aide les riches. La situation n'avait fait qu'empirer; ses parents avec contracté la peste. À cause des rats vivant dans les égouts. Mungo n'avait aucune chance de les soigner sans médicaments. Il était désespéré.
Une nuit, il alla devant l'église. Il n'avait plus de force dans les jambes et celle-ci se dérobèrent sous lui une fois arrivé sur le pavé de l'église. Il ne se souvenait plus de la dernière fois qu'il avait mangé quelque choses, autre que de la chair de rat carbonisé. Les yeux rougis par le manque de sommeil et le désespoir, Mungo porta son regarde sur la croix juchée au haut du clocher puis hurla:

« Si Vous avez fait l’homme à votre image, Vous devez être un sacré connard! » avant de cracher sur la porte de l'église. « Je Vous emmerde. Et j'emmerde tous les gens de cette p*tain de ville! Je mourerai pour que mes parents vivent, mais Vous n'en avait rien à foutre! Personne n'en a jamais rien à foutre...»

En fait, il ferait n'importe quoi pour sortir des égouts. Et cela ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd cette fois. Alors que Mungo se calmai, un homme s'approcha de lui. Cet homme jeta une enveloppe près de lui et partir sans explications. Mungo regarda la lettre,la pris dans ses mains puis décacheta l'enveloppe.

Si vous voulez que vos parents guérisse, signez ici de votre sang.

Mungo fouilla dans l'enveloppe. Il y avait aussi une aiguille. Le jeune homme ravala sa salive. Qu'est-ce que cela signifiait? C'était une blague?... Mungo n'était pas d'humeur à blaguer. Il fourra la lettre dans sa poche et reparti vers les égouts.
---------------------------------------------------------

Plus les jours passaient, et plus ses parents devenaient malades.

Quant à Mungo, il multipliait les petits boulot d'une journée. Sans vraiment faire de profit réel. Il ne savait plus quoi faire pour se sortir de la misère. Il craignait de rester pour toujours dans ses égouts malpropre pour le reste de ses jours. Et ne plus jamais revoit de jardins de roses de sa vie.
Un jour qu'il fouillait dans ses poches pour payé une miche de pain, il retrouva l'enveloppe laissé par l'homme inconnu. Une fois sortie du magasin, il regarda longuement la lettre. Il avait des symboles étrange étamper dessus. Une étoile reversé... n'était-ce pas le signe de Satan?... Mungo pâlit. Alors le diable lui offrirait une chance de vendre son âme pour sauver ses parents. Il réfléchit longuement. Ce n'était sûrement pas la meilleure des solutions. Mais il n'avait plus le choix. Ses parents allaient mourir bientôt, et lui n'avaient déjà plus d'autres raison de vivre. Il sorti l'aiguille de sa poche et se piqua le doigt. Il signa la lettre en y tamponnant son doigt. Son âme n'était plus a lui.

Dès le lendemain, ses parents reprirent des forces. Mungo n'en croyais pas ses yeux. À la fin de la semaine, ils étaient complètement guéris. Quelques temps plus tard, alors que Mungo revenait d'une de ses journées de travail, il retrouva ses parents. Mort. Ils avaient les des lambeaux de peau arrachés, les yeux crevés et des morsure de rats sur tout le corps. À côté du cadavre de sa mère,une lettre.

Je les ai guéri non? Dommage que les rats soient si voraces.

Mungo tomba à genoux. Sans un mot, il sorti de sa vieille valise un sécateur à plante tout rouillé, puis se trancha la gorge. Puis son corps disparu avec lui en Enfer.


ACTE 2

Mungo Blutarch faisait parti désormais d'une tribut d'Incubes. Puisqu'il était lui même devenu Incube. Un choix qui lui avait été imposé. Il appris petit à petit à se servir de ses nouveaux pouvoirs. Et à s'habituer à sa nouvelle apparence démoniaque. Aussi, il comprit rapidement que les Incubes et les Succubes n'étaient pas fait pour s'entendre. Souvent, les tributs étaient en guerres entre eux. Mungo, devenu aigri par la souffrance, ne songeait pas au mal qu'il faisait en tuant des Succubes. Ce n'étaient rien d'autre qu'une tâche quotidienne. Tuer, ou être tué. Plus il tuait, plus il aimait tuer. Sa bonté et sa joie avait disparue depuis longtemps, et les enfers commençait à le rendre de plus en plus fou.
Bientôt, ce ne fut plus seulement que de tuer des Succubes. Il fallait tuer des femmes. Des humaines. Après tout, c'était bien le travail d'un Incube. Il fallait manipuler les esprits des femmes, puis ensuite c'était du gâteau. Les autres Incubes de la tribut lui dirent que c'était surtout parce que les femmes ont un esprit plus faible que celui des hommes. À force de l'entendre, Mungo finit par croire qu'ils avaient raison à propos des femmes. Et il continu à sombrer dans la folie, jusqu'à en oublié son âge, sa date de naissance, les visage de ses parents. Et sa soif de sang et de chair devenait toujours plus grande.

Un jour, alors qu'il était dans le monde des Humains, il retrouva la jeune fille du manoir. Elle était résidente de Dunwall. Riche et mariée à un homme possédant une usine produit chimiques pour fabriquer la mort aux rats. Un soir sans Lune, il s'introduit chez elle, pris possession de son esprit puis la fit monté sur le rebord de sa fenêtre. Mungo le ordonna de sauter. Le lendemain, la police retrouvèrent le cadavre de la belle, dévorer par les rats.
La vengeance de Mungo avait été accompli.

Il passa près de 200 ans dans les enfers, en compagnies des autres Incubes de sa tribut. Mungo continuai de tuer, de possédé des faibles femmes par sa séduction, et d'oublier qu'il avait été un jour Mungo Blutarch, jardinier qui aimait les roses.

ACTE 3

Incube d'expérience et tueur professionnel, Mungo avait complètement oublié sa vie d'humain. Pour lui, les humains n'étaient rien d'autres que des êtres destiné à mourir. Les femmes en particulier.

Puis, la guerre entre le Japon et les États-Unis commença. Pour les démons, c'était la fête. Des humains qui se tuent entre eux? Il n'y à pas plus grande farce au monde! Les Incubes profitèrent du spectacle. Pendant que les hommes étaient à la guerre, les femmes étaient plus vulnérable non?
Ainsi ce fut une véritable razzia. Les Incubes s'en donnèrent à coeur joie: les femmes violée, possédée et manipulée par les Incubes abondaient. Et Mungo adorait plus que jamais son job! Mais il trouva vite que s'était beaucoup trop facile avec les femmes de pays en guerre. Il voulait un peu de challenge. Il choisit d'explorer un peu la Grande-Bretagne, un allié précieux des américains Et ils fit bien des ravages.
Mais cela lui fit prendre un détour qu'il n'aurait jamais espérer.

Mungo traversa le Kent à vole d'oiseau. Ses ailes de chauves-souris n'étaient pas aussi puissante ici qu'en Enfer, mais pour parcourir quelques distance cela suffisait. Il cherchait une nouvelle victime. La dernière n'avait pas durer très longtemps et il s'ennuyait. Ses yeux parcoururent la campagne. Mungo finit par apercevoir une maison de pierre. Ou plutôt un manoir. Il piqua du nez et atterri devant l'entrée. Comme c'est étrange. Ce manoir lui disait quelque chose? Était-il déjà venu ici? Une chose était sûre, c'est que le manoir était abandonné. Les fenêtres étaient barricadées et les murs étaient en ruines.
Mungo fit le tour de la maison. Il y avait un jardin. Probablement très beau à l'époque. Mungo entra dans le jardin. Tout cela....lui disait vraiment quelque chose. Il était déjà venu ici, il en était persuadé! Mais quand? Un cabanon en bois semi-décomposer trainait dans la cour arrière. Il s'en approcha, ouvrit la porte et puis entra dedans. Tout était poussiéreux. Il y avaient des instruments pour taillé les plantes, ainsi que des pots de fleurs vides. Des sac de terres jonchaient le sol et des photos étaient accrochées aux murs. Mungo s'approcha de l'une d'elles. C'était un portait de famille. La photo était jaunis par le temps, mais il distingua les trois personnes. La mère, le père, et un garçon aux cheveux noirs et aux yeux violets. Il regarda longuement la photo. Il lui sembla qu'elle voulait lui dire quelque chose, mais il ne su pas quoi. Il emporta la photo et continua le tour du jardin.
Il avait des plantes sauvages partout dans le jardin. D'ailleurs tout le jardin était en désordre et Mungo sentait le besoin de tout nettoyé. Bizarre... Il continua de marcher dans le jardin. Il savait qu'il était en train de perdre son temps, mais s'était plus fort que lui. Il ne voulait pas quitter le manoir tout de suite. Puis, quelque chose attira son attention. Une plantation plus imposante que les autres dans le milieux du jardin. Il s'en approcha. S'était des roses sauvages, piquantes mais très jolies.
C'est en regardant les roses que tout, TOUT, lui reviens en mémoire. Son père, sa mère, son enfance, son travail dans le jardin, son amour pour la cruelle jeune fille, les bouquets de roses, leur renvoi du manoir, Dunwall, les égouts,les rats,la peste, l'église, les usines, la maladie, la lettre,la guérison miraculeuse,la Diable, et puis la mort.
Les yeux de Mungo se remplirent de larmes. Comment avait-il pu oublié?! Il se voyait désormais tel qu'il était maintenant, un monstre pervers et assassin de femmes. Il aurait voulu s'arracher les mains. Arrivé à si bas. Il ne comprenais plus rien. Il ne voulais plus faire de mal à personne. Mais il savait que s'était que de délirer que de dire cela. Il resterai a jamais un monstre mais il ne voulais plus continuer de faire le mal. Il voulait vivre. Vivre la vie qu'il aurait dû avoir.
C'est alors qu'il pris la fuite. Il ne savait pas si sa tribut le rechercherait. Mais il ferait tout pour l'évitez. Il avait entendu parler d'un Internat. Très loin d'ici. Avec d'autres créatures. Il y serait peut-être le bienvenue...




❝Tu es seul ou tu ne l'es pas. Dit nous le. ❞

Mungo n,a plus personne depuis longtemps.




❝Tu as des choses à gardé ? Que tu ne veux pas dire ? Eh bien tu vas quand même nous les dévoilées. ❞

Bien que Mungo soit un Incubes et qu'il s'y connait en matière de séduction ,on ne peut pas dire qu'il est déjà était vraiment amoureux de quelqu'un




❝Tu as quelque chose d'autre à dire? Ben dis. ❞

Rien de spéciale a dire donc...non.



Et toi ? Qui est-tu ?


    Pseudo : Caro

    Prenom : Caroline xD

    Où avez-vous connus le forum ? : Par ma chère Allison de Liberty Village (je suis Elijah)

    Une note sur 10 pour le forum : 100000000000000000000000000000000000 (C'est assez comme ça?)

    Votre niveau en RP : Sur 10 je me mettrais sans doute un 8 ou un 9

    Autres ? : Je suis un pervers gentlemen sophistiqué

[/center][/td][/tr][/table][i]


Dernière édition par Mungo Blutarch le Ven 19 Oct - 23:46, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoria Skylar

avatar

Messages : 13
Points : 19
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 21
Localisation : Sous votre lit, dans la pénombre. Attendant votre sommeil pour vous achever.

MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Dim 7 Oct - 7:38

    Tieeeeens, Mort De Caille ! Devines qui c'est. xD
    Bienvenue au fait, et essaie de pas mettre trop de femmes à tes pieds, certaines pourraient être jalouse. /BUS/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dementia-penale.tumblr.com/
Ever Bloom
Ange au coeur noir
avatar

Messages : 359
Points : 422
Date d'inscription : 21/06/2012
Localisation : Là où il n'y a personne
Humeur : M'approche pas ...

MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Dim 7 Oct - 8:07

Espère pas trop Vic', je lui ait dit >< Enfin ... Je lui ait tout dit d'un coup qui était qui, sa se trouve il se rappelle de rien :héhé:


Bienvenuue coupain :content:
Y'a que les pervers qui peuvent faire des Incubes :Tom:


<< certaines pourraient être jalouse >> Tu ne pense pas si bien dire sœurette :Love:
( Une semaine Mungo ... Une semaine ... )


Bon couraage pour ta fiche :trotte:



Lamia : Plus que un :o

_________________
<< Comment peut-on comprendre la vie en sacrifiant celles des autres ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internatsusaka.forumactif.com
Plumnaelle Wood

avatar

Messages : 175
Points : 173
Date d'inscription : 26/06/2012

MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Dim 7 Oct - 8:36

Bienvenue, sale petit chenapan :jete:
Je n'arriverai pas à communiquer avec toi ._. (je suis sûre que tu sais qui c'est xD)
Fait gaffe, je supporte pas les tordus, pervers en plus :énervé:

Bonne continuation, que la force soit avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Dim 7 Oct - 13:36

Mes tueuses de zombies préférées!! :love love:

Et oui Ever, je me souvient de qui est qui. Mais même si je l'aurais oublié je vous aurais toute reconnues! :D Pour ce qui est de ma fiche je termine ça au plus tard mardi o/
Revenir en haut Aller en bas
Jun Ishii

avatar

Messages : 14
Points : 18
Date d'inscription : 26/09/2012

MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Lun 8 Oct - 14:56

Helloow ! :trotte:
Un nouveau petit lapin parmis nous ! *-*
Nan, nan, nous on s'connait pas, cherches pas qui j'suis. ._. (Siiii, j'suis future admiiiiiine ! //PAN//)
Welcume, petit lapin ! :content:
J'espère que tu te plaira parmis nous ! :trotte:
PS:Je suis une petite fille tres catholique moiii... :mignon:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Mer 10 Oct - 15:21

C'est terminé! Enfin! Avec un peu/beaucoup de retard
Revenir en haut Aller en bas
Ever Bloom
Ange au coeur noir
avatar

Messages : 359
Points : 422
Date d'inscription : 21/06/2012
Localisation : Là où il n'y a personne
Humeur : M'approche pas ...

MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Dim 14 Oct - 13:52

Aaaah mon cher copain :content:
Mais c'est pasque t'a de beaux yeux que je vais être moins exigeante :jete:

Aloooors .... Commençons :jubil:



Citation :
Age : (APPARENCE) Entre 18 et 25 ans (RÉEL) Entre 187 et 192.

Il faut donner un âge ^^
Encore pour l'apparence tu peux donner entre deux âge, mais pas 18-25 ans. C'est pas assez précis, surtout que deux personnes de cet âge la ont plusieurs différence et on voit facilement qu'elles n'ont pas le même âge ...
Et pour l'âge réel, la je vais devoir te demander de donner un seul nombre.


Dans armes et pouvoirs, tu te dit incube diplômé et vacciné ... Vacciné de quoi ? Et diplomer de quoi ? Besoin d'explication x)


Citation :
La majorité de sa personnalité est en accord avec ce qu'il était autrefois, avant qu'il devienne un démon. Depuis le moment où il s'est transformé, il n'a presque pas changé sa mentalité; celle qu'il garde depuis 1830.

Heuuu ... C'est un démon maintenant ? Incube, démon ? On s'y perd :3
Il ne peux pas être les deux, un incube n'est pas un humain possédé par un démon (sa c'est ... bah les possédés ><)
Pareil, dans le physique tu dit à un moment "avant de se transformé"

Toujours pour le physique, je tient à préciser qu'il peut avoir une forme humaine ... La majeure partie des monstres ont une forme humaine, donc ses ailes et sa queue ne sont pas toujours la. Sauf bien sur pour quelques cas qui n'ont pas de foerme humaine. Ton personnage peut très bien en faire parti, mais dans ce cas tu devrait le préciser, dans le physique ou n'importe.
Et quand tu parle de sa forme de monstre ... On dirait plus un démon oui x) La peau rouge n'était pas obligatoire xD Et ... Dans le doute, tu sais que les incubes ont envie de faire des femmes leur esclaves tout le temps ? Pas seulement quelques jours par mois ? Enfin, je trouve sa original qu'il y ait des jours ou il en a plus envie que d'autre, mais je précise juste.


L'histoire est bien, mais c'est pareil ... Je ne comprend pas trop si c'est un démon ou un incube Oo Et quand tu dit qu'il a une forme démoniaque, c'est pas trop un incube x)
Boon ... C'est déjà pas mal ^^
Je te laisse changer, et expliquer les choses que j'ai pas compris :3 Certaines chose ne sont peut-être pas à changé bien que je l'ai dit, enfin explique moi déjà et je te dirai ^^
Prend tout ton temps surtout :P

_________________
<< Comment peut-on comprendre la vie en sacrifiant celles des autres ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internatsusaka.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Mer 17 Oct - 16:23

Okai! Donc voilà j'ai préciser certaines choses.

Alors pour la personnalité, j'ai retravaillé le côté pervers de Mungo. C'est plus clair qu'il veut toujours faire des femmes ses esclaves et pas seulement durant quelques jours dans le mois. Disons seulement qu'il devient plus ''radical'' durant ces phases. Puis le physique j'ai mis le focus sur l'apparence humaine. Alors maintenant, lorsqu'il est humain, il à l'air d'un humains tout à fait normal: donc pas de queue de diable, pas d'ailes,nada. Sur l'apparence d'incube j'ai ôté le ''peau-rouge''. J'avais mis ça seulement pour indiqué que son sang bouillait d'excitation et que, compte tenu de sa peau pâle, et ben sa peau rougit.

Quand à ce qui est du incube/démon j'ai fais rapidement le tour de mon histoire et de mes autres textes pour que se soit plus facile de faire la différence. C'est que plusieurs site et même certain romans que j'ai lu a propos des incubes m'indiquaient qu'ils étaient des démons. Donc je ne me suis pas fiez QUE sur Wikipédia. :jete: Alors moi je me suis fiez à ça sans savoir qu'ici se n'était pas la même chose.

Alors woila! J'espère que c'est plus clair parce que FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU- cette foutu fiche :stress:
Revenir en haut Aller en bas
Maina Akizuki
La vampire au passé effrayant
avatar

Messages : 155
Points : 157
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 19
Localisation : Ne me cherche pas au péril de ta vie !
Humeur : Imprévisible...

MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Jeu 18 Oct - 6:09

Biienvenuuue :trotte: :enretardjesais>.<désoler:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ever Bloom
Ange au coeur noir
avatar

Messages : 359
Points : 422
Date d'inscription : 21/06/2012
Localisation : Là où il n'y a personne
Humeur : M'approche pas ...

MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   Ven 19 Oct - 15:55

Voila qui est mieux :D

Validé ^^
Amuse toi bien :P Mais ne te joue pas trop des femmes, et méfie toi d'elles ... ;)

_________________
<< Comment peut-on comprendre la vie en sacrifiant celles des autres ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internatsusaka.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mungo Blutarch | Ça se prononce Blou-tarc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Internat Susaka :: Pour le RPG... ~ :: Votre Personnage :: Fiches validées :: Fiches des drageurs et dragueuses-
Sauter vers: